Vins Du Beaujolais

Edition du 08/12/2020
 

Les Vins Georges Duboeuf

Talent

LES VINS GEORGES DUBOEUF


Incontestablement au sommet. C’est une histoire qui a débuté il y a maintenant plus de quatre siècles, époque à laquelle la famille Dubœuf produisait déjà du vin dans le Mâconnais. Georges est très jeune lorsque son oncle et son frère lui transmettent leur passion pour le vin et ses secrets d’élaboration. A peine âgé de18 ans, il abandonne ses études pour s’occuper du domaine familial avec son frère. Avec le dynamisme qui le caractérise, Georges crée en septembre 1964 Les Vins Georges Dubœuf. Date historique puisque c’est le début de son activité de négoce. Il révolutionne les pratiques de l’époque en appliquant les méthodes traditionnelles de ses ancêtres : respect de l’origine et du travail du vigneron, sélection et suivi rigoureux de l’évolution des vins lors des mises en bouteilles et avant tout, recherche d’une grande qualité, conditions et hygiène quasi clinique de la mise en bouteille – défi qu’il prend plaisir à relever chaque année. Parcourant le monde pour faire connaître les vins des vignerons qu’il sélectionne, il devient, de fait, l’ambassadeur de la région. Reconnaissables à leurs étiquettes originales, les vins de Georges rencontrent un franc succès à l’international. C’est le début d’une aventure à l’échelle mondiale qui se confirme dans les années 1980 avec l’arrivée du Beaujolais en Amérique du Nord, en Australie puis au Japon. Dans le prolongement de la tradition familiale, Georges et son épouse Rolande sont rejoints par leur fils Franck. En 1993, Georges ouvre le premier parc dédié à la vigne et au vin : Le Hameau du Vin, tenu aujourd’hui par l’épouse de Franck, Anne. Aujourd’hui alors que l’entreprise Les Vins Georges Dubœuf est toujours gérée par Georges et Franck, c’est la génération suivante, représentée par le petit-fils Adrien, qui rejoint l’aventure familiale.

   

Les Vins Georges Duboeuf

Franck Duboeuf
208, rue de Lancié
71570 Romanèche-Thorins
Téléphone : 03 85 35 34 20

Email : message@duboeuf.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de la COMBE AU LOUP


Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crus du Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les vins ne sont transportés que dans des fûts). Un domaine de 14 ha, où les vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques. On s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis). Nathalie et David exploitent le domaine. La certification HVE (Haute Valeur Environnementale) est de niveau 3, obtenue en 2015. “Sans prétendre à l'appellation “bio”, nous élaborons nos vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.” Remarquable Chiroubles 2018, de jolie teinte, avec cette bouche à la fois vive et souple, très réussi, parfumé et charmeur, ample et riche au palais. Poursuivant sa belle évolution, le 2017, médaille d’Argent concours des Grands Vins du Beaujolais, d’un beau rouge pourpre, présente au nez des arômes de myrtille, de prune, un vin de bouche ronde, alliant souplesse et structure. Le 2016, médaille d’Or concours des Grands Vins du Beaujolais, est corsé, alliant souplesse et complexité aromatique et se savoure avec une échine de porc grillée à la purée d'ail ou un poulet poché froid crème de poivron. Vous aimerez aussi ce Morgon 2017, avec des senteurs de groseille, de fumé et de griotte, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, long en bouche. Beau 2016, charnu, ample, aux arômes de prune, de très bonne structure, bouqueté, à la fois fruité et de belle charpente. Le Régnié 2018 est vraiment remarquable, avec ces arômes délicats où dominent les petits fruits rouges mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices en finale. Le 2017, où dominent les groseilles et l’humus, associant puissance et finesse, est un vin charnu et bien charpenté. Le Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages, généreux, est très aromatique, avec des tanins mûre, de charpente solide et fine à la fois, bien typé. A découvrir également e Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages blanc, 100% Chardonnay, parfait, notamment, sur un merlan à la crème aux fines herbes ou des fruits de mer aux pâtes fraiches.

Nathalie et David Méziat
Earl Méziat Père et Fils - 56, rue de la Bascule
69115 Chiroubles
Téléphone :04 74 04 24 02
Email : david.meziat@meziat.com
Site personnel : www.meziat.com

Château de PIZAY


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine s’étend sur 80 ha de vignes. Depuis le Moyen Age, les vins fins du Château de Pizay séduisent les amateurs de Beaujolais les plus exigeants. Elevés dans l’aristocratie des crus choisis, ses nobles descendants vinifiés dans le meilleur respect des traditions sont dégustés dans le monde entier.Sur l’emplacement d’une ancienne villa romaine, près de la voie qui reliait Lugdunum à Autun, Gosmard de Pizeys, vassal des Sires de Beaujeu, bâtit les premières tours du Château en 1030. C’est à cette date qu’est mentionné pour la première fois le nom de Pizay dans les chartes de l’Abbaye de Cluny. Les descendants de Gosmard de Pizeys lui succédèrent durant neuf siècles. Au XIVe siècle, ils font bâtir un robuste donjon et au dix-huitième siècle, l’adjonction d’un jardin à la française parfait le charme et la douceur du Domaine. Repris par une lyonnaise en 1916, le domaine changea ensuite plusieurs fois de propriétaire. Depuis 1981, la propriété appartient à la Société Civile d’Exploitation du Château de Pizay, filiale de la caisse régionale d’assurances agricoles Groupama Rhône Alpes. “La liste des vins mis en vente en 2020 est longue, nous dit Pascal Dufaitre, en Château de Pizay Morgon Cuvée les Sybarites 2015, Morgon rouge 2015, ainsi que Brouilly et Régnié, Beaujolais rouge 2019 puis Régnié et Morgon 2019 en juin 2020. Il y aura aussi notre nouvelle cuvée La Centenaire (plantée en 1915), un Morgon 2018 très puissant, élevé en foudres. Cette cuvée d’élevage est à garder 10 ou 15 ans. Concernant les vendanges 2019, nous avons subi le gel en Avril, d’où une récolte en baisse de -30 %, mais l’été s’est bien terminé et nous avons des vins très fruités, souples, riches, bien gourmands, ce millésime 2019 est pour nous une grande année. Nous continuons l’initiation au vin lors de visites au domaine.” N’hésitez pas à venir découvrir cet emblématique lieu et ce superbe Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2016, élevé pendant douze mois dans six foudres de chêne de 2 500 l, d’une robe rouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi avec des parfums de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins bien fondus mais intenses, idéal avec une épaule de veau aux oignons ou un râble de lapereau en feuilleté.  Excellent Morgon rouge 2018, médaille d’Or Concours International du Gamay 2018, il est intense et charmeur, bien typé, riche en couleur, corsé, bien charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois. Le 2017, également très réussi, développe un nez de prune et d’épices, des tanins mûrs, et une bouche chaleureuse. Agréable Régnié Château de Pizay 2018, médaille d’Or Paris, un vin de couleur profonde, tout en nuances, aux tanins fondus mais très équilibrés, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, un vin ample à déboucher, par exemple, sur des perdreaux façon poule au pot ou une poitrine de veau aux olives et safran. Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2016, avec ces connotations de cerise et de sous-bois, associant intensité et finesse, de robe soutenue, parfumé en bouche.  Et enfin ce Beaujolais blanc Château de Pizay 2018, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, très charmeur, suave en bouche, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, tout en persistance d’arômes, que l’on vous conseille, notamment, avec un jambon persillé ou des papillottes de truite aux champignons des bois. Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique Château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème... Vous pourrez déguster les vins dans des caves voûtées séculaires. Sur place, un superbe espace de réception, dégustation et d’initiation aux vins. Découvrez leurs ateliers thématiques : depuis 2016, leur Œnothèque permet aux amateurs de parfaire leurs compétences de dégustateurs sur un parcours ludique et instructif.

Direction : Pascal Dufaitre

69220 Saint-Jean-d'Ardière
Téléphone :04 74 66 26 10
Email : chapizay@wanadoo.fr
Site personnel : www.vins-chateaupizay.com

Domaine Émile CHEYSSON


Le Domaine traduit avant tout une belle histoire familiale. En 1868, Émile Cheysson, brillant industriel, homme d’état et sociologue, fit l’acquisition du domaine. Auparavant, cette propriété appartenait aux Moines de l'Abbaye de Cluny. Ces derniers ont défriché les collines de Chiroubles et ont fondé un prieuré sur le site actuel du Domaine et sont restés présents jusqu'à la Révolution Française, l'ensemble du domaine a alors été vendu...marquant le début d'une aventure familiale. Pendant plus de 150 ans, de génération en génération, la famille Cheysson n'a alors cessé de moderniser l'exploitation et de développer la production viticole. Le domaine produit du Chiroubles sur 26 ha de vignes en coteaux, et collectionne les récompenses. En 2016, Jean-Pierre Large, le Régisseur, a été honoré du prix du meilleur vigneron et du meilleur vin de l'année pour le Chiroubles Cheysson la Précieuse 2014, lors de la 9e édition de la prestigieuse cérémonie des trophées de la gastronomie et des vins, tenue au Palais de la Bourse à Lyon. Superbe Chiroubles La Précieuse 2017, coloré, avec des connotations de fraise des bois et d’épices, tout en bouche, un vin à déboucher sur un gibier d’eau ou des spaghetti à la bolognaise, par exemple. Le Chiroubles 2018 (médaille d'Or à Paris), est un vin tout en charme, dense en bouche, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices. ll y a aussi ce Chiroubles Le Prieuré 2017 cuvée Nature sans sulfites ajoutés (médaille d'Or au concours des vignerons indépendants), où dominent les fruits mûrs et la violette, est séduisant, tout en structure, très typé, unissant avec harmonie, finesse et charpente. Séduisant Beaujolais blanc L’Exception 2018, il est fin, ample, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande…), harmonieux, de bouche franche.

Régisseur : Jean-Pierre Large
Clos Les Farges
69115 Chiroubles
Téléphone :04 74 04 22 02
Email : domainecheysson@orange.fr
Site personnel : www.domainecheysson.com

DOMAINE CRET DES GARANCHES


Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,65 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleurs dans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste. “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.” Une référence, avec ce Côte-de-Brouilly 2017, médailles d’Or Gamay du Monde et à Mâcon, avec ces senteurs intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre), ferme et parfumé en bouche, aux tanins équilibrés, un vin qui mêle structure et distinction, d’excellente évolution. Le Brouilly cuvée Spéciale 2017, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, aux nuances de framboise et de poivre, est de bouche dense et persistante, une réussite. Quant au Brouilly 2017, mono cépage Gamay noir à jus blanc, vignes de 40 ans en moyenne, il est particulièrement savoureux et finement bouqueté, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, un vin à la fois puissant et souple, et le 2018, dans la lignée, arrive sur le marché.


495, route du Pavillon de Garanches
69460 Odenas
Téléphone :06 80 00 69 18
Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
Site : cretdesgaranches
Site personnel : www.cretdesgaranches.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des MONTILLETS


Domaine METRAT & Fils


Plusieurs générations de vignerons pour cette exploitation agréée Terra-Vitis, viticulture durable. Traitement en Phytothérapie en complément. A Fleurie, la roilette est un climat renommé, le sol est granitique, entrecoupé de couches argileuses qui communique au vin une expression de finesse et de charme.
Remarquable Fleurie rouge la Roilette 2018, très aromatique, avec ces notes subtiles et intenses d?humus, de petits fruits rouges surmûris et d?épices, de jolie robe pourpre. Également, son Moulin-à-Vent rouge Belle Coudrière 2018, de bouche ronde et persistante, de jolie robe, tout en arômes (cerise, violette), à la fois fruité et riche, à découvrir sur un risotto à la truffe.

Bernard Metrat
La Roilette
69820 Fleurie
Tél. : 04 74 69 84 26 et 06 87 32 62 59
Email : contact@domainemetrat.fr
www.domainemetrat.com
 


Michel et Sylvain TÊTE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. De père en fils depuis quatre générations.
Le domaine 17 ha au total s'étend sur 7 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. 1,5 ha en plus en Chénas et 1,5 ha en plus en Moulin-à-Vent avec l?arrivée de Sylvain. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l?exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief. 
Aujourd?hui, deux générations se côtoient. En 2015, Sylvain rejoint le domaine après une formation en viticulture et œnologie avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles. Découverte du vignoble australien, avec expérience professionnelle sur le Domaine First Creek (Hunter Valley). Fort de son expérience, et de ces cinq années de Vinification au côté de son père, il crée la société Michel et Sylvain Tête en 2015. C?est un nouveau souffle dans la gestion du domaine, pour s?adapter à ce monde viticole en changement, mais tout en respectant la tradition et le terroir.
Toujours de belles cuvées, avec cette fois-ci le Juliénas Tête de Cuvée 2017, puissant, avec des connotations complexes de mûre et de poivre, de couleur soutenue, au nez de fruits cuits et d?humus, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde, bien typé. Une référence avec leur Juliénas rouge cuvée Prestige 2017, coloré et parfumé (mûre, griotte et violette), puissant au nez comme en bouche, d?une jolie finale, à ouvrir sur un foie de veau à l?ancienne ou une côte de veau à la crème, par exemple. Le Juliénas 2017 a une belle couleur aux reflets violets, où l?élégance s?allie à une présence tannique bien réelle, quand le 2018 développe des arômes de groseille et de mûre, il est puissant et typé en bouche, de robe intense, bien parfumé (fruits frais, humus...), légèrement poivré.
Très séduisant Bourgogne blanc 2017, pur Chardonnay, au nez de noisette et de fruits frais, bien rond, de bouche parfumée et intense. Le Beaujolais-Villages rosé 2019 est franc et de belle teinte, il est très réussi comme le Saint-Amour Capitans 2018, sol argilo-calcaire, la vigne de Gamay, âgée de 35 ans, est conduite en gobelet, avec des rangs enherbés pour une culture raisonnée. Le vin est superbe, puissant, capiteux, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles de fruits rouges surmûris, il a des tanins bien fondus, un vin très harmonieux. Le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2018, est fin, ample, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande?), harmonieux, de bouche franche à déguster sur une terrine de poisson ou un pavé de cabillaud aux cèpes. Le Beaujolais-Villages Domaine du Clos du Fief 2018, au nez dominé par le cassis et la framboise, est un vin classique, franc et charmeur comme on les aime.

Domaine du Clos-du-Fief
Les Gonnards
69840 Juliénas
Tél. : 04 74 04 41 62 et 06 07 41 61 24
Email : domaine@micheltete.com
www.vinsdusiecle.com/micheltete
www.micheltete.com



> Les précédentes éditions

Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019

 



Domaine de la COMBE AU LOUP


Michel et Sylvain TÊTE


Château de PIZAY


Domaine Anthony CHARVET


Domaine METRAT & Fils


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Domaine BRISSON


Domaine Émile CHEYSSON


Cédric CHIGNARD


Domaine CRÊT des GARANCHES



CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE GERARD TREMBLAY


HENRY NATTER


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE COMTE PERALDI



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales